Vous êtes ici : Fées des bébés » La santé de bébé » Les prématurés : ce qu’il faut savoir

Les prématurés : ce qu’il faut savoir

Il naît actuellement en France de 7 à 8 % d’enfants prématurés, ce qui représente environ 50 000 naissances par an dont les deux tiers pèsent entre 2 kilos et 2 kilos 500. Le problème est d’importance.

Quand un bébé est-il considéré comme prématuré ?

Tout enfant est prématuré s’il naît avant le terme normal de la grossesse, qui est de trente-huit semaines. En fait, un enfant né avec huit ou quinze jours d’avance ne se présente absolument pas comme un prématuré, et depuis longtemps on a fait intervenir la notion de poids dans la définition du prématuré en considérant plus ou moins que seuls les enfants pesant moins de 2 kilos 500 ont des caractéristiques de prématurés et doivent être traités comme tels.

Quel est le suivi des prématurés ?

À condition que l’âge gestationnel soit inférieur à trente-huit semaines. Il s’agit autrement de « petits poids à terme ». En réalité, seuls les enfants nés avant la trente-sixième ou la trente-cinquième semaine et pesant moins de 2 kilos 200, 2 kilos, posent vraiment des problèmes.

Un nouveau-né de 2 kilos 300 est indiscutablement plus fragile qu’un nouveau-né de 3 kilos 300; il doit être surveillé plus attentivement les premières semaines, doit être nourri au sein, recevoir davantage de vitamines, de fer, mais il soulève rarement les difficultés propres aux prématurés durant les premières semaines et rattrapera son retard en quelques mois.

Avec les progrès actuels de la néonatalogie, il existe une sorte de ligne de démarcation aux alentours du poids de naissance de 1 kilo 500 -1 kilo 800 au-dessus duquel, dans de bonnes conditions, le nouveau-né s’élève facilement, le pronostic étant très favorable; au-dessous de ce seuil, et surtout au-dessous de 1 kilo 500, les soins doivent être parfaitement appropriés, ils sont délicats, et méritent d’être pratiqués en un centre bien équipé, par une équipe entraînée. Beaucoup de nouveau-nés de 1 kilo 300, 1 kilo 200, à l’heure actuelle, vont, grâce à ces soins, passer le cap difficile de leurs premières semaines et ensuite se développer tout à fait normalement.

[amazon_link asins=’2896190856,2810619115,2340021340,2896191941′ template=’ProductGrid-promoamazon’ store=’bb0c1e-21′ marketplace=’FR’ link_id=’3858c599-0228-11e9-9a22-fdb5b35627f9′]

Quelle prise en charge pour les grands prématurés ?

Le grand prématuré, né entre vingt-neuf et trente et une semaines, pesant entre 1 kilo et 1 kilo 500, devra être pris en charge immédiatement dans un service spécialisé; son évolution reste préoccupante, même si beaucoup se développent assez bien. Quant à ceux nés avant vingt-neuf semaines, avec un poids inférieur à 1 kilo, ils sont en danger malgré les grands progrès actuels.

En pratique, tout enfant en dessous de 2 kilos 200, 2 kilos 300, qui, né à ce poids, perdra 150 ou 200 g et descendra donc aux alentours de 2 kilos, mérite d’être dirigé sur un centre de néonatalogie, un service hospitalier ayant un département de prématurés, pour y être surveillé quelque temps, même s’il n’est pas mis en couveuse. Une fois le démarrage effectué, la courbe de poids ascendante, le bilan pratiqué normal, il pourra être pris par sa famille; le plus rapidement est le mieux, lorsqu’il pèse entre 2 kilos 300 et 2 kilos 500, afin de bénéficier des soins de sa mère et de son environnement familial.