Vous êtes ici : Fées des bébés » Bébé et son corps » Le duvet chez les bébés

Le duvet chez les bébés

Il arrive qu’un bébé vient au monde couvert d’une couche de fin duvet. Parfois, s’imaginant qu’elle a donné naissance à un « petit singe » tout velu au lieu d’un beau bébé plein de vie, la mère est atterrée. En réalité, elle n’a pas à s’inquiéter…

Il s’agit d’un état fœtal prolongé. Ce phénomène va rapidement disparaître, en quelques jours sans doute. Dans des cas extrêmes, cela peut durer quatre mois. En fin de compte, le duvet finit toujours par partir en laissant la peau douce et lisse que chaque mère espère. Au lieu de susciter horreur ou révulsion, l’existence de cette couche de fin duvet nous place en présence du bébé tel qu’il est dans la phase ultime de sa vie utérine.

A quel moment apparait le lanugo chez le bébé ?

Car, dans les derniers mois qui précèdent la naissance, le corps du fœtus s’enveloppe de ce vêtement laineux — ou lanugo, qui signifie littéralement « laine ». À l’origine, le mot servait à désigner le velouté de la pêche avant de passer dans le vocabulaire médical.

Le lanugo peut apparaître au cours du cinquième mois, ou, plus probablement, un mois plus tard. Durant le septième mois, il commence à diminuer, pour se résorber presque toujours au huitième.

Chez quelques bébés, il s’attarde encore jusqu’au neuvième mois et part juste avant la naissance. Dans de rares cas, il est encore visible après la naissance, et s’étale sous les yeux ébahis des parents. Certains bébés ne sont recouverts que partiellement de lanugo. Dans ce cas, il s’agit surtout du dos et des épaules. Chez d’autres, les oreilles et les joues sont également atteintes, et d’autres encore ont un duvet soyeux sur toute la surface du corps, à l’exception de la paume des mains et de la plante des pieds.

bébé avec papa

Cette exception est significative car, chez les mammifères à fourrure, ce sont souvent les seules parties nues du corps. En d’autres termes, comme cette exception le rappelle, le lanugo est un vestige de notre lointain passé. Il confirme, comme les biologistes l’affirment depuis longtemps, que l’humanité descend de mammifères à poils et fait partie de la grande évolution des primates. Il n’y a aucune honte à cela. Nous devrions être fiers de nos origines.

Quels sont les risques de voir naître un bébé avec du duvet ?

Ils sont minimes, à moins que l’enfant ne soit prématuré. En ce cas, c’est différent, car le nouveau-né peut se présenter au stade normal du lanugo. Certaines circonstances exceptionnelles peuvent multiplier ces risques. Ainsi, sous l’influence de corticostéroïdes, dans des cas d’hyperthyroïdie, et lorsque le fœtus a souffert d’une grave malnutrition, l’enfant peut venir au monde recouvert d’une couche douce et soyeuse de lanugo.

On explique la brusque poussée du lanugo durant cette période par la formation du film gras qui recouvre le fœtus à la naissance, le vernix caseosa. Dans un déroulement normal, le lanugo se développe le premier, suivi de la couche de graisse dans les derniers mois de la grossesse. La graisse est sécrétée par les glandes sébacées liées aux follicules du système pileux.

Il se peut que, ces glandes devenant plus actives, les follicules pilo-sébacés se trouvent automatiquement stimulés par leur action et produisent cet habit laineux. Ayant ainsi accompli sa mission, le manteau disparaît avant la naissance en ne laissant derrière lui qu’une couche de graisse qui jouera un rôle essentiel pour le bon déroulement de l’accouchement.