Vous êtes ici : Fées des bébés » Grossesse » Conception » Le saignement pendant la grossesse : faut-il s’affoler ?

Le saignement pendant la grossesse : faut-il s’affoler ?

Le saignement pendant la grossesse, on le rencontre chez bon nombre de femmes. Souvent appréhender et poussant à l’anxiété, ce phénomène fait beaucoup parler de lui chez les femmes enceintes.

Après l’arrêt des règles, un test de grossesse, une consultation, la confirmation d’une grossesse, la femme ne s’attend plus à voir surgir de nouveau ses règles voire le saignement. L’inquiétude d’une fausse couche prend place.

Le saignement, est-il pour autant à craindre? Futures mamans, nul besoin de paniquer ! Souvent fréquent en début de grossesse, le saignement ne veut pas toujours dire que quelque chose ne tourne pas rond.

Vous avez toutes certainement des questions sans réponse aux questions : Pourquoi donc saigner pendant la grossesse ? Ai-je un risque de fausse couche ?

D’où viennent les saignements pendant la grossesse ?

Le saignement vaginal est beaucoup plus fréquent lors d’une grossesse tardive et gémellaire.

Votre col de l’utérus est encore plus sensible en état de grossesse. Au moindre rapport sexuel, il se fragilise de plus en plus, pouvant favoriser de petits saignements ne durant pas plus d’un jour ou deux.

En l’absence du liquide amniotique dans lequel nage bébé pour son bon développement et pour sa consommation d’eau et de sels minéraux, une perte de sang est possible.

Si les saignements sont peu abondants et de couleurs marrons ou brunâtres, ils sont ordinairement sans grand danger.

Si la perte de sang s’étend au-delà d’une semaine et s’accompagne de vomissements, il faut vite consulter car il y a un risque de grossesse extra-utérine, molaire ou même de fausse couche.

Une fausse couche est souvent accompagnée des pertes de sang noires. Ce n’est toutefois pas un cas général.

Autre fait constaté chez certaines femmes : elles connaissent des saignements à la date de leur cycle menstruel. Reconnu sans danger dans quelques situations, il ne l’est pas lorsque ces saignements dure plus de 3 jours et s’accompagne de forte douleur.

Que faire quand surgit un saignement grossesse ?

Le premier réflexe est de vous rendre immédiatement chez votre gynécologue ou sage-femme. Qu’elle soit peu-abondante ou pas, la perte de sang demande une consultation, un examen et une échographie dans certains cas, permettant de connaître les raisons qui se cachent derrière.

Il pourra confirmer s’il y a fausse couche ou pas. Une intervention médicale s’appliquera si nécessaire. Pour une prise en charge de vos dépenses, la mutuelle viendra en complément du remboursement de la sécurité sociale.

Surtout, accordez-vous du repos, évitez les produits médicamenteux comme l’aspirine en cas de fièvre, douleur ou vomissement. Pensez sans réfléchir à consulter.