Vous êtes ici : Fées des bébés » La santé de bébé » L’angine chez bébé

L’angine chez bébé

Rien de plus fréquent, souvent rien de plus mal traité ou posant autant de problèmes pratiques. L’angine aiguë est une infection de la gorge, parfois centrée sur les amygdales (c’est alors l’amygdalite aiguë), souvent étendue à l’ensemble de tous les tissus qui entourent les amygdales.

Comment détecter une angine chez bébé ?

Elle peut débuter très brutalement par une importante poussée de fièvre, et s’accompagne alors d’un grand sentiment de malaise, parfois de frissons, de douleurs parfois très intenses au niveau de la gorge. L’enfant a même du mal à avaler sa salive lorsque l’inflammation est sévère, et il vomit fréquemment.

Le gonflement des amygdales entraîne très facilement un réflexe de nausée lors de l’irritation de la région par le passage de salive, d’aliments ou même spontanément. Les ganglions du cou sont gonflés, parfois douloureux, et la gorge est enflammée, parfois très rouge (angine rouge), parfois avec des points blancs (angine pultacée), parfois même avec de véritables ulcérations sur les amygdales.

Si l’enfant est jeune, et l’on en voit de plus en plus chez les jeunes enfants de dix-huit mois, deux ans, il peut arriver qu’il ne sache pas bien déterminer où il a mal et ne signale pas son mal de gorge. L’angine chez bébé est parfois peu douloureuse, et toutes n’ont pas l’allure très aiguë que je viens de décrire.

Comment soigner une angine chez bébé ?

Toute angine requiert l’intervention du médecin et un traitement énergique. Voici pourquoi : L’angine est due à une infection à virus ou microbienne. Elle peut se compliquer de phlegmon de l’amygdale, d’infection des ganglions du cou. Mais surtout, parmi les angines microbiennes, l’infection à streptocoque hémolytique a mauvaise réputation. Il s’agit d’une angine très rouge, avec rougeur intense de tout le fond de la gorge, douloureuse, entraînant parfois des vomissements.

L’utilisation large de la pénicilline, ou d’autres antibiotiques plus actifs, pour le traitement des angines a fait diminuer de façon importante la fréquence des complications que nous observons parfois après des angines méconnues ou mal traitées. Aussi les angines chez bébé ne doivent-elles pas être traitées par de quelconques suppositoires à base de bismuth ou simplement des pulvérisations locales mais par un traitement antibiotique sérieux, curatif, qui empêchera des complications.

Cela est tout à fait entré dans la pratique. Après l’angine, au cours de laquelle il n’y a aucune précaution de régime à prendre même si on observe dans les urines un peu d’albumine, l’enfant pourra rester fatigué quelques jours.

On peut s’aider de calmants et de pulvérisations locales. Il y a bien longtemps qu’avec raison les médecins allemands permettent aux enfants ayant une angine de boire froid et de sucer des crèmes glacées, ce qui calme mieux l’inflammation que les boissons chaudes et le foulard autour du cou. Il est possible que de nouvelles attitudes thérapeutiques soient adoptées à partir du moment où les techniques de « diagnostic rapide » d’infection à streptocoques entreront dans la pratique.