Vous êtes ici : Fées des bébés » Grossesse » Alimentation et grossesse » Alcool et grossesse : les femmes sont mal informées

Alcool et grossesse : les femmes sont mal informées

Les informations dont disposent les femmes au sujet de la consommation d’alcool lors de la grossesse sont souvent erronées. Beaucoup de femmes pensent que consommer d’alcool pendant les premières semaines ne nuit pas à la santé du bébé alors que d’autres pensent qu’un verre de vin ou une gorgée est inoffensive.

Les études ont démontré que les femmes modernes, qui ont eu une éducation scolaire poussée ont tendance à banaliser les effets de l’alcool sur leurs bébés. Certaines femmes, quant à elles, ne font que copier les mauvaises habitudes de leurs mères.

Bien souvent, les informations données par les gynécologues sont obsolètes ou fausses. Cela contribue à semer la confusion dans la tête des femmes. Les dégâts que fait l’alcool sur le fœtus ne sont pas de la moindre importance.

Maman boit ? Bébé aussi !

Les soirées bien arrosées est une pensée à bannir chez toute femme enceinte. Selon une étude réalisée par INSEE 24% des femmes boivent jusqu’à deux verres d’alcool par jour.

L’alcool est un toxique causant un tort destructif chez le bébé. Quand maman trinque, bébé le fait aussi. L’alcool se transmet de mère à enfant au travers du placenta.

zero alcool grossesseComme le corps de bébé (toujours en développement) ne fonctionne pas de la même manière que celui de l’adulte, l’enfant aura beaucoup plus de mal à résister aux effets négatifs qu’entraîne l’alcool. Le foie ne fonctionnant pas correctement, bébé rencontre des soucis à éliminer ses toxiques.

Afin de sensibiliser la population française, le logo « zéro alcool pendant la grossesse » est depuis 2007 inscrit sur toute bouteille de boisson alcoolisée. Grand nombre de personne sait certes que l’alcool est à éviter pendant la grossesse. Toutefois, on entend toujours dire : « un petit verre de vin ne te fera pas de mal ! »

Sachez-le, bière, vin ou alcool fort, il n’y a pas grande différence. Ces boissons peuvent toutes constituer un danger potentiel pour bébé.

Les effets de l’alcool sur la grossesse

Selon l’étude menée par Inserm concernant les effets de l’alcool sur la santé, jusqu’à 3000 enfants sur près de 750,000 naissances par an sont concernés par le SAF (Syndrome Alcoolisation Fœtale).

Plus l’alcool est produit tôt dans le corps de maman, plus les effets sont conséquents.

Si l’alcool est détecté dès le premier mois de grossesse, votre enfant risque une malformation à la tête car c’est à ce moment précis que la forme de sa tête se développe.

Les divers risques auxquels est exposé le bébé lorsque maman boit :

  • Retard de croissance
  • Rides autour des yeux
  • Hyperactivité
  • Impulsivité
  • Système nerveux affecté
  • Problème cardiaque
  • Malformation faciale
  • Déficit intellectuel
  • Troubles de comportement
  • Problèmes de mémoire et d’apprentissage

Les risques de fausse couche et de prématurité ne sont pas à épargner.

Alcool et grossesse : Abstenez-vous !

La consommation d’alcool est à bannir totalement, quelle soit quotidienne ou même occasionnelle.

Préférez du jus de fruit si vous souhaitez trinquer ! Si papa a aussi tendance à picoler, il est peut-être temps de mettre un peu d’effort afin d’encourager la bonne santé de madame et de votre enfant.

Si vous souffrez des problèmes d’alcool, consultez vite un spécialiste qui vous assistera dans votre sevrage. Une mutuelle santé est bénéfique dans ce cas pour éviter des dépenses trop lourdes.

Enfin, le dépistage est recommandé en début de grossesse afin de réduire les risques.